La mode éthique, c’est quoi?

Fast fashion, slow fashion, du vocabulaire récent qui intègre à présent nos vies, modifie notre façon de consommer et influence nos choix.  

La fast fashion, c’est quoi?

On parle ici de “mode rapide”.  En effet, les grandes entreprises produisent énormément, à toute vitesse, elles puisent dans les ressources de notre belle planète terre et imposent ainsi des rythmes de travail infernaux aux ouvriers de la mode.  Les marques misent sur plusieurs collections par an (jusqu’à 20) alors qu’avant, on parlait de 2 à l’année. Elles poussent ainsi la population à consommer plus et donc, à jeter plus.  Cela crée alors une forme de dépendance chez le consommateur qui veut suivre les tendances à la minute.  Son comportement est compromis, étant donné qu’il se procure, à profusion, des articles à bas prix, qui n’ont pas de valeur et qui peuvent être jetés à la semaine.  C’est à cause de cette perte de valeur du produit que le consommateur prône,  que celui-ci perd alors toute notion de prix juste et ne se rend plus compte du travail nécessaire à effectuer pour confectionner un vêtement.

Notons que la fast fashion, pour pouvoir vendre à faible prix, réduit ses couts de revient au maximum pour augmenter ses marges, sans tenir compte de l’aspect environnemental, sociétal, du bien-être des travailleurs. Elle privilégie ainsi la quantité à la qualité, au détriment de la planète et de l’humain !

Le marketing de la fast fashion est également puissant et  fait tourner la tête de ses clients.  Arrive alors la notion de GREENWASHING!  Ce terme est utilisé pour décrire une entreprise comme soi-disant respectueuse de l’environnement mais … Déception. Ces entreprises, pour gagner leur confiance, délivrent des messages erronés au consommateur, qui pense faire un achat responsable. Il en existe énormément sur le marché ! Soyez vigilants, ne vous faite pas, PLUS piéger !

La slow fashion, c’est quoi ?

On parle ici de mode éthique. Une mode plus calme, plus durable, plus réfléchie…

A contrario de la fast fashion, la mode éthique va proposer entre 2 et 4 collections à l’année, elle va utiliser des matières naturelles, biologiques, écologiques, recyclées…Elle va prôner la durabilité plutôt que le jetable. Aussi, ses productions seront mieux contrôlées, par des labels (voir l’article sur les Labels). On vérifiera l’impact environnemental, les conditions de travail des travailleurs, la préservation des ressources de la planète, … Une marque engagée sera transparente envers son consommateur !

L’offre éthique et éco-responsable grandit de plus en plus. On commence à y retrouver des styles différents, pour tous les gouts. Notons quand même qu’à l’heure actuelle, on dit que la mode éthique est inclusive. En effet, vous êtes nombreuses à me demander des grandes tailles mais malheureusement il est difficile d’en trouver dans ce milieu. Pourquoi me direz-vous ? Les marges des marques engagées sont faibles (par rapport à la fast fashion) et elles préfèrent alors proposer une offre réduite en tailles. En effet la conception d’un modèle dit « grande taille », nécessite un nouveau patronage, un nouveau prototype. Mais rassurez-vous, je suis continuellement en rechercher de nouvelles propositions pour offrir à chacune le dressing durable et éthique de ses rêves 😉

Ne voyez ici aucun jugement ni pression quant à vos habitudes d’achat. Ce blog est là pour vous informer et vous guider dans des choix plus engagés et conscients, pour un avenir meilleur. A chacun son cheminement, chacun fait sa part, comme le petit colibri 🐦.

Nous savons tous que le monde de la mode est l’industrie qui pollue le plus. Survolons alors les champs de pesticides, les ateliers insalubres, les océans de plastique… Le pouvoir est donc donné à chacun de faire des choix plus conscients du moment que l’on s’intéresse à l’impact global. Pourquoi changerions-nous nos habitudes ?

 

POLLUTION

D’après un rapport de Greenpeace, 70% des eaux de surface en Chine seraient polluées par l’industire textile. Dans la mode « classique » (= fast fashion), la production d’un vêtement rencontre un grand nombre de composés chimiques tout au long de sa confection. Ces produits chimiques sont alors déversés dans les eaux utilisées quotidiennement par la population et pour les cultures. 35% du plastique retrouvé dans les océans proviennent des vêtements.

Le réchauffement climatique est causé par les émisions de gaz à effet de serre. L’industrie textile produit plus de 1 milliard de gaz chaque année. Ces gaz sont surtout liés au transport et à la production de vêtements, surtout en fibre synthétique qui necessitte beaucoup d’energie à sa fabrication.

L’HUMAIN

La mode actuelle (fast fashion) ne se soucie guère des conditions de travail de ses travailleurs. On parle ici de bas salaire, travail d’enfants, aucune réglementation, jusqu’à 80h de travail/semaine…tout cela pour proposer des vêtements peu chers. Ne reviendrions-nous pas au temps de l’esclavage ? Il a fallu attendre 2013 et l’effondrement du Rana Plaza pour commencer à s’en rendre compte. Plus de 1000 personnes y ont perdu la vie.  Des êtres humains comme vous et moi qui travaillaient pour un salaire minable dans un atelier insalubre pour des grandes marques qui font un CA de plusieurs millions d’euros…. J’ai des frissons dans le dos, pas vous?

MATIERES TEXTILES

Les matières synthétiques sont extrémenet nocives et polluantes (polyester, polyamide, nylon,…). Pour les fabriquer, on utilise un procédé chimique sur des hydrocarbures. A l’heure actuelle, les ressources de la terre sont limitées en pétrole, devons nous alors en utiliser dans l’industrie textile qui n’est pas essentielle à la vie ? Privillégions alors les matières naturelles, biologiques, recyclées… qui demandent moins d’eau, pas de pesticide. .. (voir prochains articles sur les matières éthiques).

En résumé, que propose la “slow fashion”?

Pour proposer une mode plus durable et sensée, elle va s’opposer à cette mode rapide, jetable et polluante. Elle utilisera, par exemple, des colorants non nocifs pour l’environnement et l’humain (certification OEKO-TEX), des solvants à base d’au, des teintures végétales. Elle va plutôt travailler des matières naturelles, biologiques, … qui sont moins friandes en eau et émettent moins de CO2, moins de pollution donc. Elle favorisera aussi le circuit court, les productions européennes. Chaque être humain est rémunéré équitablement, avec des conditions de travail respectables. Pas d’enfants à la chaine non plus. Les certifications et labels auront un grand rôle à jouer dans votre choix de consommer mieux le vêtement. Achetez éthique réduira alors la demande dans la “sale” industrie textile et diminuera donc cette offre illégale et injuste…

Je suis disponible en boutique pour vous aider et vous aiguiller dans une démarche éthique et responsable. Mes choix sont conscients et je les fais pour moi, pour vous, pour notre environnement, pour notre MONDE DE DEMAIN. 🌿🧡🌍

*inspi livre: mon dressing heureux

La boutique propose des gammes de vêtements (et autres accessoires) SOIT:

certifiées (GOTS – OEKOTEX – …)
éthiques
produites en petite série
produites en Europe
fairtrade
naturelles
Demandez conseils 😊

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This